Un bilan de saison, pour mieux perfomer.

Un bilan de saison, pour mieux perfomer.

Lorsqu’une année s’achève pour laisser place à la prochaine saison… Il y en a qui continue à courir, d’autres qui s’adonnent à d’autres sports. Chacun, voit cette étape de différentes façons. Pour moi, je vois cela comme une occasion de faire le point, d’évaluer ce qui a fonctionné et de corriger mes erreurs pour être encore plus fort dans ma prochaine saison. Suis-je satisfait de ma saison ? Est-ce que j’aurais pu me donner encore plus ? ou mieux organiser ma préparation ? Est-ce que j’ai fait des erreurs  ? Ce sont toutes des questions que nous nous posons en fin d’année. Cependant, je crois que peu importe le résultat de notre saison, il faut en être fier et ce dire que dans les circonstances nous avons donné le meilleur de nous-mêmes !

1. Avoir la gratitude : Voilà, la première étape pour faire le bilan de sa saison et se préparer pour ses futurs objectifs ! Avoir la gratitude envers le travail que nous avons donné et ce, peu importe les résultats que nous avons obtenus. Ok, peut-être, que vous avez couru seulement 3 fois par semaine au lieu de 4 comme vous vous l’étiez dit. Cependant, si vous l’avez fait dans la joie et le plaisir et que vous avez donné le meilleur de vous-même ? C’est ce qui compte ! En plus, je suis certain que vous avez appris de vos erreurs et que vous pourrez grâce à cela, faire un petit pas de plus vers vos prochains rêves et objectifs !  Rien de tel que la gratitude envers nous-mêmes pour se motiver aux résultats à venir.

2. Faire le bilan : Une fois cela fait, faire un bilan devient tout naturel. Ce sera la deuxième étape vers votre réussite pour le prochain objectif. Pour vous donner un exemple, voici comment évaluer votre saison et en tirer les enseignements. Étant un accro des statistiques, j’aime savoir combien de kilomètre et de dénivelé, j’ai faits dans mon année. Ces données nous aident à pouvoir mesurer la charge de travaille que nous avons fait. Pour cela, j’utilise Strava, mais tous bon logiciel ou site Internet qui peut répertorier vos données GPS, peut amplement faire le travail. En me référant à ces données, je les utilise pour voir en moyenne combien de kilomètre je courrais par semaine, quel a été ma semaine la plus grande en matière de volume et quel ont été les semaines ou ça été plus difficile ou plus facile. Comme cela, je peux analyser et je peux me demander, est-ce que j’en ai trop fait ou pas assez fait, à chaque période de mes entraînements.

Voici en gros, comment je procède : 

a. Faite vous un petit tableau à la main qui représente votre saison. Mettez d’un côté le nombre de km par bonds de 10 et en bas les mois de votre saison. Regarder votre kilométrage par semaine et identifiez-les dans votre tableau par des points. Ensuite, avec ses points, tracé une courbe qui les reliera.

b. Maintenant que vous avez une courbe qui représente votre volume et votre saison. Indiquez les éléments-clés de votre saison par des petits points numérotés ou bien en les identifiants avec des flèches. Vous pouvez inscrire les éléments de votre choix comme les blessures, les périodes où vous aviez trop de volume, les courses où vous avez excellé ou celles où vous étiez moins performant, etc. *Amusez-vous à écrire tous les détails qui vous semblent pertinents.

c. Ensuite, faite-vous deux colonnes en dessous de ce tableau, avec vos bons coups et vos mauvais coups et  écrivez-les dans chaque colonne. Pour vous y retrouvez, vous pouvez même y ajouter des couleurs différentes (Ex : Bleu, Bon coups, Jaune, Mauvais coups.)

d. Vous pouvez même tracer en couleur la courbe que vous avez faite selon vos bonnes phases et vos moins bonnes avec les mêmes couleurs.

e. Une fois cela fait, je vous invite à prend une attention particulière sur vos Mauvais coups (ou bien ceux à améliorer.) Ils vous aideront dans le prochain point et ils vous feront prendre conscience de ce qui n’a pas fonctionné dans votre saison.

f. Je vous invite après cela, à garder précieusement votre tableau et à le serrer dans votre carnet d’entrainement ou dans un endroit que vous serez retrouvé, quand il sera le temps pour vous de fixer vos prochains objectifs.

*Voir l’exemple sur l’image en en-tête. 

Bien sûr, ce tableau demeure exhaustif et ne pourra pas vous donner en détails tous les critères qui rentrent en ligne de compte, quand on parle de la variabilité de votre performance (adaptation musculaire, cardio-respiratoire, VAM, sommeil, récupération, etc.) Cependant, il vous aidera à avoir une bonne vision d’ensemble de votre saison et vous saurez «grosso modo» comment elle s’est déroulé et ce, sens être un professionnel de l’entrainement en course à pied. Vous pourrez comme cela, ajuster le tir pour la prochaine saison. D’ailleurs, je vous invite aussi à profiter des ressources que vous avez autour de vous. Si vous avez un entraîneur ou bien des amis qui s’y connaissent bien. Profitez-en, pour leur demander une rétroaction sur votre saison ou des conseils, sur comment corriger vos «Mauvais coups.» L’avis de professionnel dans le domaine s’avère toujours utile. Ce tableau est un exemple parmi tant d’autres et il existe plusieurs moyens de faire le bilan de votre saison, soyez créatif!

3. Apprenez de vos erreurs : Ensuite, il viendra le temps d’apprendre de vos erreurs et célébrez vos succès ! En premier lieu, félicitez-vous et maintenant que vous avez une bonne vision d’ensemble. Prenez le temps d’inscrire vos erreurs et vos succès dans votre cahier d’entrainement ou simplement dans un fichier Excel que vous ne garderez pas très loin. Comme cela, quand il viendra le temps de vous fixer des objectifs pour la prochaine année. Vous serez tout de suite les erreurs à éviter. (Exemple : Vous vous êtes rendu compte que vous avez fait plusieurs courses dans votre saison ? et que dans les dernières, vous n’étiez pas très performant ? et bien peut-être qu’il serait bon pour vous d’espacer plus vos objectifs ?, etc.) Surtout, gardez-les en tête pour la prochaine saison et revenez-y souvent en cas de doute.

Comme cela d’année en année, vous allez apprendre de vos erreurs et ne pourrez que vous améliorer et augmenter votre niveau. Ainsi, en apprenant de vos erreurs. Cela, vous empêchera certainement de refaire les mêmes et ils vous aideront à réussir vos prochains objectifs ! D’ailleurs, si vous ne savez pas trop comment corriger ces erreurs et que vous plafonnez dans vos objectifs ? Peut-être que cela est un signe, qu’il serait bon pour vous d’aller chercher des ressources extérieures qui vous aideront dans votre prochaine planification ? Comme un entraîneur ou une connaissance qui a plus d’expérience que vous. À vous de voir !

  • À propos du journal d’entrainement : Je vous invite à en avoir un aussi de votre côté. Cela est un précieux outil qui je crois, est un très bon moyen de faire le suivi de son entraînement en général et d’établir de solide base dans votre performance, car il vous aidera à être plus constant et méthodique dans votre suivi. Il peut même être utile si vous avez un entraîneur. Cet outil vous permettra de prendre des notes sur ce qui fonctionne pour vous, faire un suivi de votre entrainement et d’apprendre davantage, pour éventuellement devenir de plus en plus autonome dans votre pratique de la course à pied. Pour ceci, j’utilise un tableur Excel, où je me crée un calendrier pour ma saison. Si vous êtes plus format papier, un journal d’entrainement, façon «Bullet Journal» http://bulletjournal.com/. Cela peut être un très bon moyen de classer vos statistiques et vos notes, tout en ayant une bonne classification.  Il existe plusieurs solutions pour créer ce journal, il peut tout aussi être analogue que numérique, encore là, à vous d’être créatif !

Le plus important dans tout cela ? Surtout prenez le temps de le faire. Bien sûr souvent, on n’est plus emballé de passée à la prochaine étape et se fixer nos prochains objectifs et ce, sans trop regarder notre dernière saison, mais prendre son temps pour bien évaluer les choses, ne pourra que vous être bénéfique pour la prochaine année 🙂 !